Aucun maillot vert dans la bonne échappée

Daniel FERTIN

Tout continue à bien se passer pour David Veilleux et son équipe qui ont retrouvé ce jour le continent pour traverser la Bretagne du nord vers le sud. C'est le policier Benoit Daeninck de Roubaix Lille métropole qui l'emporte au sprint à Saint Gildas des bois au terme de circuits locaux fort disputés. Il s'est vengé de sa chute spectaculaire du Tro Bro Léon qui l'a certainement privé du bouquet il y a dix jours.

Jusque là les Kelly Benefit ont tenté d'accompagner chaque coup mais dommage pour eux jamais ce ne fut le bon. Quand il y eut ce qui aurait pu être la bonne échappée à trois il n'y avait malheureusement aucun maillot vert. Le peloton avait décidé de ne laisser partir personne avant les circuits.

« Les Rabobank et les Bretagne Schuller de Johan Le Bon commandaient le peloton » déclare David. En effet, chez lui en Bretagne, Johan Le Bon, ancien Champion du monde junior, veut se montrer et ne rechignerait pas à utiliser toutes les alliances qui pourraient lui ouvrir la voie du succès.

Autour de la ville d'arrivée commençait une nouvelle partie. « Avec une côte de 700 mètres à 5 % c'était d'autant plus difficile pour moi que cela allait très vite et que j'avais déjà fait beaucoup d'efforts auparavant » reconnaît le champion canadien du contre-la-montre 2009.

Kelly Benefit continue à penser que l'objectif de l'équipe, qui est de remporter une victoire d'étape, est toujours d'actualité. Le but à atteindre est certes élevé mais pas irréalisable. Il leur faut continuer à être vigilant en tête de peloton et cela les coéquipiers de David, pourtant nombreux néophytes sur les routes françaises, savent le faire. Ils nous ont ouvert l'appétit sur cette 3e étape.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?