Mi-août en Bretagne, l'équipe a perdu le maillot mais pas le moral

Daniel FERTIN

Steve Bauer a déjà gagné deux étapes sur cette course qui s'appelait avant la Mi-août bretonne. Ses deux bouquets il les a glanés la même année, en 1983. Le 10 août il levait les bras à l'occasion du Tro ar Morbihan avant de renouveler le geste 4 jours plus tard dans le Finistère, à Lampaul. Dans les deux cas il est amusant de relever le nom de celui qui a terminé second, derrière l'ancien maillot jaune du Tour de France. A Lorient il s'agissait de Dominique Le Bon, le papa de Johan, l'ancien Champion du monde junior et présent à la Mi-août cette année, quant au second à Lampaul, il s'agit tout simplement de Gervais Rioux ! Il y aura demain 27 ans, parlaient-ils déjà Argon ? L'année suivante Steve, passé pro à la Vie Caire, ne participait plus à la Mi-août mais Gervais Rioux était revenu et y avait gagné l'étape. L'histoire ne dit pas sur quel vélo !

Justement la seconde étape de la Mi-août en Bretagne se déroule dans le Finistère et au moment du départ les Spidertech sont attendus et tout particulièrement le maillot jaune. Je vous disais qu'il était l'un des rares Québécois à discuter avec moi de l'histoire du cyclisme. Peut-être sait-il que son patron, encore amateur à l'époque, a gagné 2 étapes ?

Johan Le Bon est de la première attaque mais il est bien trop surveillé pour avoir un bon de sortie. 8 hommes se retrouvent alors devant avec bien entendu l'inévitable Cofidis de service, aujourd'hui il s'agira de Guillaume Blot. Dommage que le crachin breton fasse son apparition mais les coureurs ont rarement l'habitude de faire du tourisme, pourtant les Monts d'Arrée dans le Parc Naturel Régional d'Armorique mériteraient une petite promenade et que dire de la forêt d'Huelgoat avec ses légendes, ses mares, sa roche tremblante... Les fées bretonnes se sont penchées sur le peloton, la pluie a cessé. Guillaume Blot (Cofidis), Banguil (Lannester), Fukushima (Gemsan), Locke Tiernan (Rapha Condor), Schmitz (Van Vliet), Teklehaymanot (Centre mondial), Mahé (Côte d'Armor), Balbuena (Aix) et Vanthourrenhout et Walsleber (BKCP) traversent la forêt loin, près de 3 minutes devant un peloton qui n'a pas revendiqué.

A Poullaouen, lors du premier passage sur la ligne, l'écart est de 2 min 45 secondes. Les 9 boucles finales, avec les 9 passages au sommet de la côte de Lescom sur le circuit de 9 km vont, comme hier, faire la sélection. Derrière les Spidertech veillent et surtout travaillent fort pour revenir. Toute l'équipe roule, sauf Guillaume bien entendu. Aucune aide n'est apportée à la formation de Steve Bauer qui doit maintenant commencer à en effrayer quelques uns. Des contres se forment pour qu'à 50 km de la ligne 18 hommes se retrouvent devant. De nombreux Bretons bien sûr, des Grands-Bretons mais il ne faut surtout pas oublier les 2 équipes pros françaises, Cofidis avec Guillaume Blot et Tristan Valentin et Bretagne Schuller avec Jean-Luc Delpech.

A l'amorce du dernier tour 2 hommes sont devant, le Breton Warren Barguil (vainqueur l'an passé de la Classique des Alpes juniors) et Jean-Luc Delpech (vainqueur cette année non loin d'ici aux Boucles de l'Aulne). Ils sont repris à 5 km de la ligne. Kevin Lalouette (Pavilly Barentin) est très en vue, tout comme François Lançon alors que Delpech tente de se refaire une santé.

A 20 ans Maxime Renault ajoute une ligne à son palmarès 2010 après déjà deux étapes en Bretagne au Tour du Léon et au circuit du Mené.

Jean-Luc Delpech prend le maillot jaune. Guillaume Boivin est déçu mais « il sait que son équipe a travaillé à 110 % pour lui et regarde déjà vers demain » nous indique Josée Laroque.

Demain sera un nouveau jour mais toujours sur le même type de parcours, départ et arrivée au même endroit, un grand circuit en ligne et des boucles finales à Cléguer dans le Morbihan. Cette fois les Spidertech n'auront plus à contrôler la course et il y a fort à parier que nous les reverrons devant...


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?