14 avril 2006

Elizabeth II, une reine au style reconnaissable entre tous

Catherine Fay de Lestrac

"La reine est au-delà de la mode", commentaient des couturiers italiens après une visite d'Elizabeth II dans leur pays. Plutôt que d'inspirer les magazines féminins, ses tenues aux couleurs acidulées et chapeaux assortis doivent la rendre reconnaissable entre tous.

Après son bain, frais et rapide du matin, la souveraine enfile la première des tenues de sa journée: "elle pourra en porter cinq différentes, selon les personnes qu'elle rencontrera, les lieux où elle se rendra", explique l'expert en monarchie Brian Hoey.

"Son style, toujours impeccable, est très caractéristique": une robe ou un manteau au genou, de couleur vive, généralement unie, avec chapeau rigoureusement assorti, des gants, un sac à main, des chaussures pratiques, a expliqué à l'AFP Camilla Long, rédactrice du magazine mondain Tatler.

Elle puise hardiment dans toutes les nuances de l'arc-en-ciel: bleu, turquoise, rouge, orange, vert, mais son sac et ses chaussures sont généralement noirs.

"Le but est qu'elle soit clairement visible de loin. Elle se trouve dans des cérémonies avec des centaines voire des milliers de personne et elle ne doit pas se fondre dans la masse. Il lui faut des couleurs fortes, qu'on remarque instantanément. C'est aussi important pour les télévisions et photographes", explique à l'AFP Caroline de Guitaut, organisatrice d'une exposition qui montrera 80 robes du soir d'Elizabeth II au palais de Buckingham, pendant l'ouverture au public du 26 juillet au 24 septembre.

S'il est excentrique dans sa couleur ou ses fioritures, le chapeau est généralement compact : il ne doit pas faire d'ombre au visage, ni le cacher.

De notoriété publique, le sac est vide, explique Camilla Long : elle ne possède pas de passeport et, entourée de son état-major, n'a jamais besoin de rien.

Ses chaussures doivent être confortables : à assister à des cérémonies qui n'en finissent pas, elle reste plus longtemps debout qu'un videur de boîte de nuit ou un militaire à la parade.

Pour un court voyage officiel, la souveraine a besoin d'une cinquantaine de tenues différentes. Elles sont transportées dans des dizaines de commodes et malles-armoires, certaines d'1,80 mètre, montées sur roulettes, de boîtes à chapeaux et à chaussures, toutes de cuir bleu.

Les parapluies et ombrelles dont les manches sertis de pierres précieuses sont protégés dans des peaux de chamois, prennent place dans une valise spéciale, longue et étroite.

Pour un banquet, elle emporte des toilettes d'apparat, fabriquées des mois à l'avance pour le pays qu'elle veut honorer de sa présence : "brodées à la main, ornées de paillettes et de perles, elles incorporent souvent un motif qui est l'emblème du pays visité ou sont faites dans la couleur nationale de ce pays", explique Mme de Guitaut.

Les couturiers, toujours anglais, auxquels elle s'est montrée fidèles sont devenus grâce à son patronage des maisons très courues dans la haute société : Norman Hartnell, Hardy Amies et Ian Thomas...

"Elle ne suit pas la mode, mais a eu une immense influence sur la mode anglaise, sur les femmes de la génération de ma grand-mère, qui s'habille exactement comme elle, mais aussi les créateurs de mode britanniques", explique Camilla Long.

"C'est une icone", a raconté récemment à Tatler le chausseur Patrick Cox, dont les créations excentriques sont portées par Madonna et Elton John.

"J'ai dit à la reine que j'étais complètement obsédé par elle. Elle était cool, elle a pouffé de rire et joué avec son sac à main. Il y a toujours une chaussure de la reine dans chacune de mes collections, avec un bout carré et un talon plus bas et plus épais", a confié le créateur né au Canada.


En compagnie de Louis Garneau, Ottawa, octobre 2002
photo : Monique Arsenault, épouse de Louis Garneau


En compagnie de Martin Gilbert, aux Jeux du Commonwealth, à Melbourne, en mars 2006
photo : Kodakgallery.com/Sierra Nevada Commonwealth Games Photo Albums



nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

veloptimum.net