Michel Labrecque

Michel Labrecque, grand cyclotoureur devant l'Éternel, a été président du Festival Montréal en lumière. Entre 1983 et 1998, il a assumé diverses fonctions au sein de Vélo Québec. À titre de président du groupe Vélo, il a contribué à mettre sur pied la Maison des cyclistes, le Tour de l’Île de Montréal et la Route verte. Il a également été chroniqueur à la radio et à la télévision de Radio-Canada et à Télé-Québec et publié, entre autres, Vélo : mode d’emploi et Je me débrouille à vélo.

Pierre Foglia écrivait à son sujet dans La Presse du 16 juillet 2005 :

MANIÈRE DE
Rencontré ce matin au départ du Tour, une vieille connaissance, Michel Labrecque, aujourd'hui président du festival d'hiver Montréal en Lumières. Mais pour moi comme pour bien du monde, Michel Labrecque c'est d'abord Monsieur vélo. Si le Québec est aujourd'hui si intimement cycliste, si Montréal est une des villes les plus pédaleuses et les plus pédalées de la planète, si cette province a un esprit vélo, c'est beaucoup grâce à Michel Labrecque. Au début, il y a eu Guy Rouleau et Louise Roy qui ont donné le ton, puis Michel est arrivé avec ses projets, ses idées- la route verte, la magnifique maison des cyclistes sur Rachel, le Grand Tour, etc... Concepteur, rêveur, flyé, surdoué, du beau monde, mais maudit nono, veux-tu bien me dire ce que tu vas aller foutre en politique, dans le parti de Gérald Tremblay, cette chose mollassonne, ce Charest municipal ? (Labrecque briguera un poste de conseiller dans le Mile End.)

On ne s'est pas engueulé, mais c'était drôle pareil, cette ostination sur les prochaines élections à la mairie de Montréal, dans le village-départ du Tour, avec le gratin des commanditaires, les journalistes, Poulidor juste dans notre dos.

Michel est en vacances en France, en vélo-camping bien sûr, avec ses deux ados et sa femme.

T'as vraiment pas choisi ton étape ! Du point du vue de l'ambiance et du site, ce fut hier matin un des pires départs du Tour : dans un champ, en banlieue de Miramas, petite ville industrielle près de l'étang de Berre, et des raffineries de la Shell.

Parti de Toulouse, il a pédalé le Gers avant de redescendre au pied des Pyrénées, faisant un détour pour aller monter avec son plus jeune le col du Portet d'Aspet, que les coureurs franchiront demain. Je crois bien que Michel a pédalé dans plus de pays que moi : la Tunisie, le Maroc, la Roumanie, la République tchèque, l'Espagne, le Portugal, avec une préférence pour la France.

Michel Labrecque a été élu de conseiller de ville pour le district du Mile-End de la ville de Montréal le 6 novembre 2005.


Michel Labrecque faisant campagne électorale en vélo
avec ses collègues Josée Duplessis et Christine Mitton en septembre 2005.
photo : Jacques Pharand, Le Plateau

Le 26 janvier 2009 Michel Labrecque a été nommé président du conseil d´administration de la STM et s’est présente à l’élection du 1er novembre 2009 au poste de maire de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal où il a été battu par un autre cycliste, Luc Ferrandez

STM: Michel Labrecque fait le bilan, 28 novembre 2013.

michellabrecque.ca



nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

veloptimum.net