Lucette Bergeron


Lucette Bergeron, commissaire de course de 1977 à 1999, a été intronisée au Temple de la renommée du cyclisme
québécois le 7 novembre 2004 à titre de bâtisseure. Messieurs Guy Morin et Pierre Blanchard ont fait la présentation.

Native de Montréal, Lucette Bergeron a commencé sa carrière comme commissaire en 1977, après avoir reçu sa formation en 1976 de la part de Marcel Messier. Au cours des 23 années durant lesquelles elle a œuvré comme commissaire, il y a très peu d’événements lors desquels elle n’a pas officié. Ainsi, parmi les compétitions internationales où elle a oeuvré, mentionnons le Tour de l’Abitibi, la Classique de Montréal, le Grand Prix des Amériques, le Tour Trans-Canada, le Grand Prix Féminin International, le Tour cycliste du Saguenay Lac St-Jean, le Grand Prix Lac Mégantic, le Grand Prix cycliste de Beauce (20 ans).

Aux niveaux national et provincial, c’est dans plus d’une dizaine de Championnats canadiens et d’une vingtaine de Championnats québécois sur route et sur piste qu’elle s’est impliquée. Il est impossible de chiffrer le nombre exact d’épreuves dans lesquelles elle a agi comme commissaire, que ce soit comme commissaire-chef ou encore comme chronométreur ou juge à l’arrivée. Si on devait risquer un chiffre, on pourrait estimer à plus de 2000 jours sa contribution à titre d'officielle.


photo : Fédération québécoise des sports cyclistes

Bien qu’elle n’ait jamais obtenu le grade de commissaire international, en raison de son âge et de la réglementation UCI, ses connaissances et compétences ont fait d’elle une des commissaires les plus respectées et les plus aimées de tous au Québec. Exerçant une fonction souvent ingrate, elle savait faire preuve de patience, d’un jugement impeccable et d’une grande sagesse. Même une fois sa carrière terminée, elle a repris à l’occasion son chrono comme bénévole, à la demande de certains organisateurs (G.P. Beauce), toujours animée de cette passion pour le cyclisme.

Comme si le travail de commissaire ne suffisait pas, elle a également donné des cours de formation pour commissaire partout au Québec, et même au Nouveau-Brunswick, en plus de siéger sur le Comité technique.

Source : Fédération québécoise des sports cyclistes



nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

veloptimum.net