Claude Langlois

photo : Guy Maguire, info@veloptimum.net
M. André Michaud, président de la FQSC, M. Claude Langlois, M. Pierre Hutsebaut,
premier entraîneur de Claude Langlois et Mme Louise Lalonde, présidente du comité
de sélection du Temple de la renommée du cyclisme québécois le 4 novembre 2006
photo : Guy Maguire

Natif de Montréal, Claude Langlois a entrepris sa carrière en cyclisme tardivement à l’âge de 21 ans en 1977. Son premier contact avec le monde du cyclisme s’est fait avec Pierre Hutsebaut, alors professeur de chimie au CEGEP Maisonneuve et directeur technique avec le club Espoirs Laval.

Il passe par la suite sa première saison cycliste à l’Île du Prince Edouard, dans le cadre d’un échange entre provinces pour un emploi d’été comme Surfgard. Ses débuts sont assez prometteurs et remporte à l’automne le titre québécois en poursuite individuelle.

Très rapidement, Claude démontre son grand talent sur piste et établit plusieurs records canadiens en 1979, dont au 200m lancé (11,85 sec), au 500m lancé (30,48 sec) ainsi que sur l’heure (42,879 km). La même saison, il est sélectionné sur l’équipe canadienne pour les Jeux Panaméricains à Proto Rico, où il remporte l’or en poursuite individuelle. Bien que sa spécialité soit la piste, il connaît néanmoins plusieurs succès sur route, terminant 2e au contre-la-montre individuel et 3e au critérium des Championnats canadiens sur route, à Rouyn-Noranda. Il fait également partie de l’équipe victorieuse du 100 km CLM. Lors d’un Six-jours international, où il évolue aux côtés de Gordon Singleton et Steve Bauer, il remporte la trophée de la révélation.

Sélectionné sur l’équipe canadienne pour les Jeux olympiques de Moscou en 1980, le boycott du Canada n’empêchera toutefois pas Claude d’inscrire d’excellentes performances, dont lors d’une rencontre Canada – Etats-Unis sur piste, où il remporte la poursuite individuelle et la poursuite par équipe. Toujours aux côtés de Steve Bauer et Gordon Singleton, il terminera 6e lors d’un Six-jours international.

1981 est également une excellente saison pour Claude, où il continue de s’illustrer sur piste, autant en poursuite individuelle qu’en course aux points ou à la madison. La saison 1982 s’amorce de belle façon avec des victoires lors des Dimanches cyclistes, au Six-Jours nord-américain et aux Six heures de Montréal. En mars 1982, Claude Langlois prend part à sa dernière compétition internationale lors du Tour des Bernudes, où il remporte le CLM individuel et termine 2e lors de la course sur route et du critérium.

Il met ainsi un terme prématurément à une carrière d’à peine 5 ans, qui aura été tout de même marquée de plusieurs grands succès, et qui en laissera plusieurs songeur sur ce qu’aurait pu réserver l’avenir.

Texte : FQSC


International Pro Six-Days 1979

Voyez son album de photos souvenirs sur sur Facebook



nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

veloptimum.net