Colombie-Britannique
juillet 2010

Bonjour à tous !

Il fait beau, il fait chaud, je ne travaille pas beaucoup, je joue dehors, je sors, je prends des vacances… wow, c´est tellement plaisant de travailler au Canada et de pouvoir faire tout ça! Plus les jours passent, plus je suis contente d´être partie des États-Unis. C´est tellement plus relax ici et j´ai le temps de vivre. C´est génial. Mes grosses vacances à l´Everest seront au mois de novembre, mais d´ici là, j´ai décidé de m´envoler en Colombie-Britannique pour une petite semaine. Il y a un vol direct Waterloo-Vancouver et l´aéroport de Waterloo est juste à côté de chez moi. Dans l´avion, tout le monde avait sa télé et j´avais le luxe de regarder TVA et Radio-Canada. Je suis tombée sur le Festival Juste Pour Rire et plusieurs passagers m´ont avoué avoir cherché mon poste pour pouvoir rire autant que moi durant le vol et ils m´ont expliqué qu´ils étaient très déçus quand ils réalisaient que c´était de la télé en Français.

Arrivée à Vancouver et en louant ma voiture, j´ai vu une affiche qui annoncait des lassez-passers gratuits pour presque tous les sites touristiques de Vancouver. Le préposé me dit que l´offre est uniquement disponible pour les personnes louant des voitures de luxe. Ma petite Hyundai ne faisait pas le poids. Par contre, le beau sourire d´une jeune demoiselle l´a fait! Ainsi, je suis partie à l´aventure avec un paquet de trucs gratuits! Ça commençait bien. On m´avait recommandé le Capilano Bridge au Nord de Vancouver. Étant donné que c´était sur le chemin de Whistler, je m´y suis arrêtée. Ça coûtait $30 pour entrer! Mais, j´avais le petit coupon gratuit. Dès mon arrivée, j´étais contente que ça soit gratuit car c´était hyper touristique et noir de monde. C´est juste un vieux pont qui relie deux rives, rien de bien spécial. J´étais partie après 30 minutes. Juste à côté, il y avait une montagne populaire bien aimée des sportifs de Vancouver, Goose Mountain. C´est une montagne de ski et il y a un sentier qui monte en haut. C´est juste 3km. Mais c´était tout un workout! Les gens appellent le sentier "the stairmaster walk". 3 km, c´est pas long, mais c´est pas mal à pic et on a vraiment l´impression de monter les marches. Ce que j´ai aime était de regarder les athlètes de Vancouver monter la montagne. Ils sont pas mal en forme !

Je me suis ensuite dirigée vers Whistler. Le trajet Vancouver/Whistler est un des plus beau que j'ai jamais fait. Sur le bord de l'océan entouré de montagnes aux sommets enneigés. C'était superbe! Aussi un peu dangereux. J'avais tendance regarder le paysage plutôt que la route et la route serpentait pas mal. Enfin, je me suis rendue pour m'apercevoir que l'hôtel cheap que j'avais réservé était en plein milieu du village de Whistler et que l'hôtel était pas mal du tout! En fait, le meilleur de tout mon voyage. Étant donné que c'est la saison morte, j'ai eu un super deal. Le village de Whistler est super le fun. Il y a plein de boutiques, plein de bars, restos et il y a des touristes de partout travers le monde. Les gens sont très sympathiques. Il y avait des fous qui prenaient le chairlift avec leur vélos de montages et ils la redescendaient une vitesse de fous! Ils étaient tous bien protégés, mais une fois rendus en bas, avec toutes leurs chutes, ils étaient sales des pieds la tête.

Je voulais commencer mon voyage avec une randonnée assez costaude. J'étais prête pour marcher un bon 12 heures. Alors, je commence, je monte, je monte, je monte et pouf! Tout coup, tout disparraît sous... la neige. En plein mois de Juillet. C'était impossible de continuer car le sentier disparassait complètement et avec cette quantité de neige, j'aurais eu besoin de raquettes plutôt que des bottes de marche. Étrangement, malgré toute cette neige, je me faisais complètement manger par les moustiques. Je rebrousse chemin et je décide de changer ma destination. Sur la carte, il y avait un lac et je me suis dit que je ne perdais rien y aller. Je ne savais pas quoi m'attendre. Et bien une fois arrivée, je suis tombée sur le derrière! J'attache une photo. Malgré le fait que le soleil n'était pas au rendez-vous, le paysage était féérique. Un beau lac l'eau clair avec le reflet des montagnes sur l'eau. C'était difficile de partir et de retourner au village!

Pour ma deuxième randonnée, j'ai opté pour une qui est connue et qui est supposée être superbe. Alors, je conduis une heure l'extérieur de Whistler, je dois passer par des rues innondées, et je commence marcher. Il y avait pas mal de roches escalader. Je l'ai fait souvent, je n'étais pas inquiète. La randonnée consistait visiter trois lacs et le troisième est le plus beau. Arrivée au deuxième, le déluge commence. Mais pas juste de la petite pluie. J'ai été prise dans une tempête de grêle! De la grosse grêle! Je me suis habillée en conséquence et je me suis dit que ça allait passer. Attends, attends, et ça devenait pire. Le tonnerre était pas mal fort. Même si je ne me suis pas rendue au troisième lac (de toute façon, la photo aurait été ratée cause de la mauvaise température), j'ai décidé de revenir sur mes pas. Faire de l'escalade sur des roches sèches, ça va, mais mouillées, c'est une autre histoire. Je me suis rendue ma voiture mouillée jusqu'aux os. Mais une fois rendue Whistler, le paysage était magnifique et j'ai passé le reste de la journée dehors.

J'ai quitté le plaisant village de Whistler pour me diriger tranquillement vers l'île de Vancouver. Je me suis arrêtée en chemin pour faire quelques randonnées. Le traversier pour se rendre l -bas n'est pas donné. En fait, vivre Vancouver/Victoria doit vraiment coûter un bras. En Ontario, avant que la taxe provinciale commence le 1er juillet, je faisais le plein pour $0.94 le litre. À Vancouver, ça coûte $1.18 le litre. Ouch! Et le coût des maisons est exhorbitant. J'en ai parlé avec ma collègue qui vient de Honk Kong. Elle m'a expliqué que beaucoup de vedettes et personnes riches de Honk Kong/Chine ont une maison secondaire Vancouver, comme par exemple Jackie Chan. La population asiatique est enorme a Vancouver. Pour eux, s'acheter une maison Vancouver est une gâterie mais pour un Canadien, c'est une autre histoire.

Une fois arrivée l'île de Vancouver, je savais que la végétation allait être différente, mais je ne savais vraiment pas dans quoi je m'embarquais. Ma première randonnée était près de Victoria, donc ce n'était pas trop pire encore. C'est super vert et les arbres sont très grands et très gros. J'ai vu un long serpent noir avec 4 lignes verticales de couleur vert fluo. Avec une couleur pareille, j'avais pas mal peur qu'il soit dangereux. Après l'avoir rencontré, j'ai décidé d'arrêter d'aller dans les buissons pour les pauses pipi. J'allais rester sur le sentier ou je pouvais voir où je mettais les pieds! Je me suis ensuite dirigée Port Renfrew. En d'autres mots, c'est le St-Zoin-Zoin-des-Profondeurs de la Colombie-Britannique. Pour s'y rendre, je devais conduire pendant une heure et demie sur une route très tranquille. Soudain, je vois une grosse boule poilue noire se déplacer lentement sur le côté de la route. Je continue d'avancer tranquillement. Et j'ai vu un ours noir se camoufler dans les buissons, il s'est retourné et a commencé m'observer. Il était très mignon! Un vrai gros toutou. ¸Ça me tentait de sortir et de prendre des photos, mais il n'avait pas l'air très gros et je voulais éviter la situation d'être prise entre la mère et l'enfant. Je suis ainsi restée sagement dans la voiture l'observer. Je commencé ma randonnée assez tôt le matin. Cette région reçoit 4 mètres de pluie par année, donc il pleut tout le temps. Quand j'y étais, c'était une pluie fine, rien de dérangeant. Mais c'était pas mal humide. Il y avait des avertissements partout pour les ours noirs. Je n'ai pas pris de chances, j'ai commence marcher avec 4 clochettes. Dailleurs, ça m'a fait sourrire. Au Colorado, je faisais toujours rire de moi par les Américains. Ils m'appellaient le Père Noël avec tout le bruit que je faisais et ils ne se gênaient pas pour me ridiculiser. Au Canada, TOUS les randonneurs que je rencontrais disaient "What a smart girl". Après 5 minutes de marche, le spectacle a commencé. Les creéatures... partout, partout, partout sur le sentier! Des limaces ÉNORMES, de toutes les couleurs! Et il y en avait tellement. Et elles étaient tellement longues et gluantes. Beaucoup de chenilles aussi. Je marchais pas de tortue. Je ne voulais pas y toucher! À aucune! A un moment donné, je me suis enfargée et j'ai commencé tomber. Durant tout le long de ma chute (une longue demi-seconde), je ne cessais de me répéter "j'espère que je ne vais pas tomber le visage en plein dans une limace ou les deux mains dedans!" Je suis atterie en position de push-up et mes mains n'ont rien touché.

J'ai fait 7km dans une direction et avec toutes ces limaces j'était lente. J'ai rencontré d'autres randonneurs et je leur ai demandé si j'allais voir quelque chose de spécial si je continuais. En me répondant non, je ne me suis pas cassée la tête, j'ai fait demi-tour! J'en avais assez des limaces! Mais lorsque j'ai fait demi-tour, la pluie a cessé et il faisait plus chaud, moins humide. Ainsi, les limaces étaient parties et ca m'a pris la moitié moins de temps pour revenir. J'ai vu plein d'arbres avec des formes spéciales, des branches qui vont dans toutes les directions. C'était intéressant. Le soir arrivé, je me suis retrouvée dans le resto de la place et j'ai rencontré deux couples fort sympathiques. Le premier habitait Victoria et faisait partie de la Navy. J'ai rencontré pas mal d'Américains de la Navy et leurs attitudes était tellement différentes! Les Canadiens sont beaucoup plus agréables. Ils m'ont dit quoi faire Victoria, ce que j'ai bien apprécié. Je me suis redirigée vers Victoria et j'ai commencé une randonnée proche de l . Alors que j'étais si loin de la veille, j'ai croisé le deuxième couple avec qui j'avais mangé la veille. Drôle de coïncidence !

J'ai passé une soirée Victoria mais j'étais complètement crevée de toutes les randonnées que j'avais faites. Cette journée-lè, j'ai marché 35km et j'avais des ampoules aux pieds. J'ai pris des photos de l'essentiel, mais c'était pas mal tout. On m'avait dit que Victoria était une mini-version de l'Angleterre. Je m'attendais ce que l'architecture soit similaire. Mais vraiment, pas du tout! Ce qu'il y a de semblable, c'est la température stable toute l'année, les pubs tous les coins de rues et le fait que le seul Anglais que j'ai entendu dans les rues était de l'anglais d'Angletterre. Je suis retournée Vancouver pour mon départ, et j'ai eu le temps d'utiliser un autre de mes coupons gratuits pour visiter l'Aquarium. Encore une fois, c'était $30 pour y entrer. Et encore une fois, j'étais bien contente de ne pas avoir payé! Apr`rs 45 minutes, j'étais sortie.

Je suis retournée la maison crevée. Et avec le décalage de 3 heures, j'ai eu toute la misère du monde me lever pour aller au travail durant toute la semaine. Mon ambition de la journée hier était de RIEN faire et j'ai pas mal réussi! J'ai dormi et regardé la télé toute la journée. C'est rare que je fais ça, mais quand il pleut et que je suis fatiguée, il faut récuperer!

À la prochaine,

Elise :)